Economie innovante et sécurisée

By

CRÉATION DE RICHESSES

L’activité de la nation est essentielle pour le bienêtre de chaque citoyen. L’état prend des mesures à court terme pour faciliter les moyens et la motivation économique, c’est normal. La création de richesses ne peut se faire que dans un climat ordonné et efficace sur le plan économique.

La transformation de la société actuellement, en outre, avec tous les nouveaux commerces alternatifs, écologistes, voire innovantes du fait de la 4ème révolution industrielle, ont besoin d’un cadre à la fois plus souple et plus sécurisant pour assurer à ce que les fruits de la révolution industrielle actuelle puissent bénéficier à chacun. L’intelligence artificielle interconnectée commence à créer des emplois, mais trop timidement, alors que les anciens emplois sont déjà occupés à disparaître. SALEM veut une réglementation à court terme plus réactive et plus innovante.

Et à long terme aussi, la stabilité et la sécurité économique doivent protéger les jeunes entrepreneurs, valoriser les économies des travailleurs, rassurer les investisseurs privés et prévoir un système de sauvetage en cas de crise, à travers des richesses concrètes telles les métaux précieux.

CRÉATION DE VALEURS

La santé d’une économie se règle à travers les fondements de Keynes, l’illustre économiste, tels la gestion de la monnaie et celle des impôts. Aujourd’hui, c’est loin d’être suffisant ; la globalisation ne permet d’ailleurs plus de gérer ces facteurs de façon nationale ou même continentale. Les marchés financiers ont tous les pouvoirs.
Les leviers politiques sur l’activité économique sont surtout ceux de la motivation des citoyens sur la consommation et sur la production. La création de valeurs économiques est donc un élément indispensable, que SALEM veut mettre plus en avant.

Les citoyens, pour entreprendre, ont besoin de pleinement adhérer aux règles économiques, de les ressentir comme naturelles et évidentes. La liberté d’entreprendre ne peut être réservée aux plus nantis ou aux seuls diplômés en gestion des affaires ou en droit. Des valeurs durables doivent forger la législation et les aides économiques et encourager entrepreneuriat et l’innovation. Grâce à de nouvelles valeurs, les riches seront mieux protégés sur leurs économies ou leurs investissements.

LIBRE CIRCULATION

Les libres circulations des marchandises, des capitaux et des personnes ne sont aujourd’hui plus synchronisées. Les usines de production sont délocalisées à outrance, bien souvent uniquement sur base de niveaux de salaires ou de législation fiscale, mais plus sur base de facteurs climatologiques, géographiques ou artisanaux propres au pays comme c’était le cas auparavant. Le commerce international est souvent devenu juste une affaire d’argent ou de protection des grands investisseurs, mais plus de qualité des produits ou des échanges de patrimoines culturels. Les citoyens doivent être mieux pris en compte dans leurs aspirations, lorsque des traités ou règlements sont mis en place, tant les travailleurs que les consommateurs.

Les fêtes culturelles et cultuelles subventionnées par l’état, par exemple, ne tiennent pas compte du changement de la composition des cités urbaines. A Bruxelles, deux tiers des habitants ne sont pas nés en Belgique et on n’y décore toujours que pour les fêtes belges et chrétiennes. De nombreux habitants seraient pourtant ravis de participer à d’autres fêtes pour attirer de très nombreux nouveaux touristes du monde entier. SALEM veut soumettre aux citoyens de nouvelles opportunités, qui pourraient certainement être débattues au conseil communal ou dans une assemblée citoyenne (voir nouvelle méthodologie).

SÉCURITÉ  ÉCONOMIQUE

Dans une économie plus foisonnante parce que plus respectueuse des rêves de chacun, la sécurité ou même le plan de sauvetage doivent régner, pour se protéger, par exemple, des crises financières que le monde de la haute finance crée ou subit régulièrement.

Une économie saine doit produire des valeurs de société aussi,  plus de justice sociale, et rendre la vie plus difficile aux seuls entrepreneurs de la spéculation, de l’usurpation et de la fraude, qui n’ont rien de la libre entreprise. Ils ne cherchent souvent pas à produire des richesses, mais à s’enrichir tout seul très rapidement, peu importe les dégâts qu’ils font à la société, sans respect des citoyens et des valeurs humaines fondamentales qui sont le ciment de la citoyenneté moderne. Tant que des manipulations restent possibles, des immeubles seront vides en attendant la hausse des prix et des options sur des matières premières augmenteront le prix de la nourriture. tout ça ne rapporte rien aux simples citoyens, que du contraire. SALEM veut rendre plus facile l’entreprise génératrice de valeurs économiques et sociales et rendre moins attractif, par la même occasion, des opérations qui ne rapportent rien aux citoyens.

Le parti SALEM veut ouvrir l’économie à la 4ème révolution industrielle, en encourageant et en protégeant d’avantage les créateurs de TPE-PME, en leur donnant un « handicap » comme au sport. Les riches ont tout à gagner de plus de facilités pour les nouveaux entrepreneurs, qui doivent être mieux aidés à leurs débuts, et mieux protégés une fois devenus riches loyalement.